Très régulièrement, les clients viennent en séance ont ces caractéristiques là. On considère que 2% de la population ont ce même fonctionnement de cerveau. Si vous les avez aussi, soyez rassurés, c’est tout à fait normal ! Vous n’êtes pas seuls et vous n’êtes pas non plus fous ! En fait vous êtes normales, il faut juste trouver le bon mode d’emploi. Si vous vous y retrouvez et que vous avez des questions, vous pouvez m’appeler : 06.98.97.93.90.

 

Cerveau :

  • L’impression que le cerveau n’arrête pas de penser : se poser des questions pour tout et pour rien. Vous souhaiteriez avoir un bouton off pour calmer tout ça. Certains utilisent les addictions (joint, cigarette, alcool…) ou médicaments pour compenser ça.
  • Vous avez une addiction au plaisir qui touche l’activité buccale : addiction aux choses sucrées, cigarettes, chant…
  • Vous avez l’impression d’être nulle, un imposteur. Si vous réussissez quelque chose, c’est sûrement une erreur et que les gens autour de vous vont prochainement le découvrir et que ça va être une catastrophe.
  • Vous comprenez et apprenez plus vite que les autres, et ce dès très jeunes. Ce qui créé un décalage vis à vis des autres qui rament et/ou vous jalousent. Vous pouvez avoir été blessé vis à vis de ça.
  • Vous avez des difficultés à vous concentrer lorsqu’il s’agit de passer un examen ou préparer une présentation. Vos pensées divaguent, vous pouvez vous retrouver à rêvasser pendant plusieurs longues minutes sans vous en rendre compte. Ou au contraire cela vous met dans un tel état de stress, que vous perdez tout vos moyens. Vous vous mettez tellement la pression, que vous oubliez tout ce que vous saviez.

 

Emotions & Sensorialités : 

  • Hyperesthésie : Vos 5 sens sont plus développés que la normale. Ex : hypersensibilité auditive, visuelle, tactile…
  • Mélanger les sens et quelque chose d’habituelle. Certaines personnes disent que les « mots ont un poids » ou que le chiffre 5 à une couleur, un goût ou une matière particulière.
  • Vous pouvez suivre plusieurs conversations en même temps dans restaurant, voir vous avez du mal à vous concentrer sur la conversation avec votre interlocuteur dans un environnement bruyant, ex : restaurant.
  • Hypersensibilité : Vos émotions varient très vites et sont très intenses. Vous pouvez facilement être soit très heureu(se), soit très triste.
  • Il vous arrive de faire des crises d’angoisses et/ou des insomnies : rien ne va plus, la vie n’a pas de sens, que vous n’allez pas y arriver.
  • Enfant vous vous posiez beaucoup de questions, avec notamment des questions au sujet de la mort depuis un âge anormalement jeune : 6 ans environ.
  • Vous connaissez ou avez connus des épisodes dépressifs : le décalage entre ce que vous pourriez faire et ce que vous arrivez à faire est tellement grand que cela vous déprime profondément.

 

Relation aux autres :

  • Vous êtes hyperempathique. Vous ressentez tout autour de vous, vous êtes une vraie éponge à émotion.
  • Quand vous avez un(e) ami(e), vous ne faites qu’un avec lui/elle. Quand vous devez vous séparez, c’est comme une blessure violente et profonde.
  • Vos relations sociales vous épuisent car vous donnez toute votre énergie. C’est tout ou rien, pas à moitié.
  • Vous avez eu très peu d’amis dans l’enfance (moins de 5), vous aviez plutôt l’impression d’être en décalage en permanence avec les autres.
  • Depuis vous avez l’impression de devoir vous sur-adapter en permanence. Vous portez un masque pour éviter qu’on découvre que vous êtes différents. Vous pouvez avoir l’impression d’être un extraterrestre. Ex : quand quelqu’un raconte une blague qui fait rire tout le monde, vous vous sentez en décalage.
  • La conséquence de tout ça est une faible confiance et estime de vous même.
  • Chez les femmes, il est régulier d’avoir l’impression de ne pas être en sécurité, comme si vous étiez agressée par votre environnement. La conséquence souvent c’est que cela génère du surpoids (comme une protection face à l’environnement).

 

Autre article qui peut vous intéresser :

 

Livre recommandé à ce sujet là : Je pense trop – Christel Petitcollin

 

Suite à ces critères, certains parlent de surdoués, Haut Potentiel (HP), Haut Quotient Intellectuel (HPI), Zèbre… La seule façon de le confirmer « scientifiquement » est le test de QI. Mais nous verrons dans un prochain article que les tests ont leurs limites et ne sont pas du tout obligatoires pour vivre heureux.

Pour toutes questions vous pouvez me contacter par email ou téléphone.