Episode 2 : Dans cet épisode, nous allons parler de la gestion des émotions pour réguler sa consommation de chocolat et ainsi perdre du poids. Mais aussi comment l’alternance plaisir/contrôle fait grossir; ce contrôle imposé par les régimes et le plaisir inévitable imposé par la compensation, que cela génère par la suite. Mais aussi comment le sentiment de solitude, la tristesse, le stress etc. Ces sentiments négatifs sont aussi grossir.

Raison émotionnelle n°1 qui vous fait grossir : l’alternance plaisir et restriction 

Ce n’est pas la tête qui doit contrôler ce que nous devons manger mais bien le ventre, car nous avons 500 millions de neurones.

Nous appelons aussi le ventre comme étant le deuxième cerveau. Hors, c’est bien trop souvent la tête qui contrôle ce que nous mangeons. Dans un régime nous allons vers l’échec car nous nous privons. Hors nous ne pouvons pas supporter très longtemps la privation. Quelques semaines, voire quelques mois tout au plus, puis après cette période nous craquons nous nous jetons sur la tablette de chocolat. Et ainsi, nous reprenons tous les kilos perdus (voire plus!).

Comme nous l’avons vu dans l’épisode N°1 : cette boulimie est telle une boule de neige qui dévale une pente et qui génère une avalanche en détruisant tout sur son passage. 

En effet, nous devons prendre plaisir en mangeant. Il n’y a pas d’autre solution, autrement la privation vous envoie vers l’échec. 

Si vous laissez votre ventre décider ce que vous devez manger, vous resterez ainsi mince et ne prendrez pas de poids. 

Vous n’êtes pas là pour manger que des légumes bouillies, mais bien pour manger des choses qui vous font plaisir et qui ont du goût. Rappelons quand même qu’il est important pour la santé de manger un minimum de sucre ou de gras pour rester en bonne santé. 

Avoir d’autres plaisir dans la vie que la nourriture, TOUT EST UNE HISTOIRE D’ EQUILIBRE 

En revanche, il arrive que certaines personnes aient mis la nourriture comme seul plaisir, voir que le plaisir n°2 soit tellement loin ou tellement rare dans la vie de la personne, qu’il en ait difficile pour la elle, de trouver des substituts à la nourriture pour maigrir. 

En effet nous remarquons que lorsque nous sommes pris dans une activité qui est passionnante, il peut nous arriver d’oublier de manger ou même de le décaler. Cela montre bien combien que le cerveau peut avoir besoin d’être nourri par autre chose que de la nourriture. Par ailleurs, quand la faim se fera vraiment sentir, des signes de fatigues physiques ou de faim dans le ventre se font sentir. Signe d’une vraie faim physique cette fois-ci. 

Revenons à notre histoire de contrôle. Il est intéressant de demander aux personnes minces de connaître leur astuces pour ne pas grossir. Bien souvent ils ne savent pas trop, et agissent intuitivement. Ils peuvent sauter un repas tout en mangeant raisonnablement au suivant tout simplement car ils m’ont dis : “je me sens pas de manger” ou “je n’ai pas faim”. 

Comme par exemple sauter régulièrement le repas du petit déjeuner. 

Et l’erreur à ne pas faire contrairement à ce que font les gens qui veulent perdre du poids : ils ne le font pas pour perdre du poids ou garder la ligne, mais plutôt parce qu’ils écoutent leur ventre qui dit “non, ce n’est pas le moment, je n’ai pas faim !”. 

Alors doit-on sauter le petit déjeuner ?

Nous connaissons tous l’adage : “c’est le repas le plus important de la journée”. C’est un diction, qui était vrai il y a un siècle lorsque nous travaillions à la ferme, où nous avions besoin de beaucoup d’énergie pour être prêts aux gros efforts physiques.  

Aujourd’hui ça n’est plus tout à fait le cas : Notre société a changé, et nous passons les trois quarts de notre journée assis, souvent devant un ordinateur. Vous pouvez donc bien vous passer d’apport de sucre le matin si vous en sentez l’envie. 

Autre information, le petit déjeuner peut créer de la fatigue au matin : si vous mangez trop de sucre rapide, alors vous allez avoir un pic de glycémie qui va générer de la somnolence. Si tel est le cas, changez ou réduisez votre consommation de céréales, pains blancs, confiture, jus d’orange pasteurisé (qui contient autant de sucre que du coca, mais pas de vitamine). 

Dernièrement, il est bon de rappeler que la quantité mangée lors du repas du soir a un fort impact sur l’appétit du matin. En d’autres mots, plus vous mangez beaucoup et tard le soir, moins vous aurez faim le matin.  

Pourquoi se faire plaisir en mangeant ? 

Se faire plaisir en mangeant permet d’avoir un meilleur rapport à l’alimentation, plus de plaisir dans la vie et moins de culpabilité. Ainsi, nous ne sommes plus en guerre contre ce que nous mangeons, au contraire nous l’accueillons avec plaisir. Nos émotions sont plus apaisées et donc nous perdons du poids. 

Anecdote : certaines personnes me disent qu’elles imaginent leur ventre comme un barbe à papa, un glouton ou un vortex. Et vous comment l’imaginez-vous ? Laissez venir votre image ou symbole qui y est spontanément associé. Cela sera votre symbole n°1 pour l’exercice. 

Le ventre est souvent accusé de tous les maux, et même qu’il serait responsable du fait de trop manger. Cependant, bien souvent nous nous apercevons que c’est la tête qui est responsable. 

Un exercice pour que le ventre et le cerveau fasse copain-copain

Pour vérifier si c’est le bien cas chez vous, faites venir votre symbole N°1 puis imaginez qu’il échange avec le cerveau. Faites les parler tous les deux, et négocier pour qu’ils s’entendent afin de manger de façon raisonnable. La négociation ne doit pas être une domination de l’un par rapport à l’autre. Les deux parties (cerveau et symbole n°1) n’ont pas envie d’être fautif de la prise de poids, ils veulent tous les deux vous aider, c’est pourquoi il est intéressant que cela soit plutôt un rétablissement de la communication. Garder bien en tête, qu’ils doivent faire partie de la même équipe, pour travailler au mieux ensemble ! 

Pensez entre autre dans cet échange à bien éclaircir le rôle de chacune des parties : la tête peut s’occuper de s’organiser pour les courses,  et pour les prochains repas. La tête s’occupe de prévoir dans le futur et le passé. Et de l’autre côté, le ventre va décider de ce que vous allez manger, la quantité, de ce qui vous fait plaisir, ce que vous n’aimez ou pas, mais aussi durant le repas et à quel moment s’arrêter afin de vous sentir bien le reste de la journée. En d’autres termes, c’est de se reconnecter à ses sensations corporels, afin d’être dans l’instant présent.  

Comment font les personnes minces ?

Les personnes minces sont dans l’instant présent : elles ne pensent pas au chocolat qu’ils vont manger à la fin du repas, elles sont dans l’instant présent. Elles apprécient ce qu’elles mangent durant le déjeuner/diner

Vous étiez une personne mince à votre naissance : cet état d’esprit de la personne mince, vous l’aviez… Si rappelez vous, quand vous étiez bébé, vous saviez quand est-ce que vous aviez faim ou pas faim, non ? Vous ne vous en souvenez peut être plus, mais votre poids pouvait alors être régulé naturellement, grâce à cette simple sensation de faim. Et ainsi vous pouviez crier pour appeler votre mère/père afin de manger. Et pourtant vous n’aviez pas un poids anormale si ?

Les personnes minces n’ont pas de culpabilité : elles ne se posent pas la question de savoir si elles doivent ou non manger ce morceau de chocolat. Elles mangent ce dont elles ont envie tout en faisant attention à ce que le ventre soit d’accord. 

Les personnes minces ne cherchent pas à compenser pour se déculpabiliser : Elles ne se disent pas “je m’autorise à manger ça, je ferai du sport pour compenser ensuite”, car on ne va que TRES rarement faire du sport pour éliminer. C’est souvent trop difficile ou douloureux. 

L’importance de prêter à ses émotions pour maigrir

Ainsi, à chaque fois que vous avez une envie de manger du chocolat ou un aliment que vous considérez comme néfaste pour vous,, prêtez attention à l’émotion que vous ressentez à ce moment là. Il peut arriver que le besoin de cette émotion soit plus facilement assouvie par autre chose que manger comme par exemple : faire du dessin, un instrument de musique ou appeler des gens. A vous de voir comment mieux remplir le besoin de cette émotion.  Par exemple : la solitude ne s’apaise pas avec de la nourriture, mais au contraire avec la présence ou un échange téléphonique/internet avec quelqu’un ou même un animal ! 

Il est d’ailleurs surprenant de voir qu’il est possible de perdre un kilo sans rien changer à son alimentation (en apparence) juste en prêtant attention aux émotions. Il est d’ailleurs arrivé à une de mes cliente, qu’elle applique ce conseil et perde 1kg avant même que nous ayons fait une séance d’hypnose. Cette cliente m’avait avoué qu’elle avait fait tout ce qu’elle avait pu depuis des mois, pour perdre ce malheureux kilo…

Pour finir, si vous ne deviez retenir qu’un seul conseil : prêter attention à vos émotions avant de manger. En effet, cela sera bien plus confortable que d’être obsédé par ce que vous devez manger pour votre régime. Ainsi, vous verrez que c’est le meilleur moyen pour vous de maigrir en douceur.

Les autres articles de Hypnose et chocolat :